Le marché français de la machine-outil en croissance de +18 % en 2022

30 octobre 2023

La demande de machines-outils a principalement été stimulée par le redressement des industries aéronautique et automobile. Les aides débloquées dans le cadre du plan France Relance ont par ailleurs soutenu les industriels dans leurs investissements en machines-outils. Enfin, la flambée des cours des matières premières a été, au moins partiellement, répercutée par les fabricants dans leur prix de vente ce qui a accentué la croissance du marché en valeur.

La demande intérieure a été en grande partie satisfaite par l’offre étrangère. La progression des importations a été de +24 %. Les flux en provenance d’Allemagne, le premier partenaire commercial de la France (22 % des imports) où de nombreux fabricants de machines-outils pour l’automobile sont présents, ont progressé de +15 % sur l’exercice 2022.

Après un rebond mécanique en 2021, la production française de machines-outils a diminué de près de 1 % en 2022. La production a atteint 798 M€ : les machines-outils d’usinage ont représenté 63 % des machines produites, et les machines de formage 37 %. Le taux d’utilisation des capacités de production dans l’industrie de la fabrication de machines-outils est resté tout au long de 2022 en retrait par rapport aux niveaux d’avant crise. La production française a également subi le désengagement de la Chine, qui a réduit de -39 % ses importations depuis la France en 2022. En conséquence, la balance commerciale française du secteur s’est dégradée en 2022.

Enfin, l’année 2022 a été caractérisée par deux mouvements majeurs dans la répartition de la demande de machines-outils par secteur clients. En premier lieu, le secteur de la mécanique générale et de la sous-traitance a laissé la place de premier secteur client à l’industrie aéronautique, qui a représenté en 2022 27 % des ventes totales de machines-outils (contre 17 % en 2021). En parallèle, le niveau de concentration de la demande au sein des secteurs clients traditionnels s’est réduit. Pour faire face à la chute de la demande en provenance du secteur automobile, qui a fortement pesé sur le secteur pendant la crise covid, les entreprises de la machine-outil se sont efforcées de réduire leur dépendance aux marchés traditionnels en cherchant de nouveaux débouchés sectoriels.

Au cours du premier semestre 2023, la demande en machines-outils a montré des signes de ralentissement. Cependant, certaines industries consommatrices de machines-outils bénéficient de l’amélioration des chaînes d’approvisionnement. Au final, la croissance de l’investissement des secteurs clients de la machine-outil devrait ralentir à 2,5 % en 2023. La demande de machines-outils devrait progresser de l’ordre de 6 % en 2023.